dysmorphophobie_miroir_minuit_moins_trois_blog_auteur_16-2
Mini-Nouvelles, Observations

Miroir, mon beau miroir ou de la dysmorphophobie.

Miroir, miroir… Dis-lui ce que tu vois !

Où est cette distorsion entre elle et toi ?
Est-ce elle qui interprète mal l’image que tu lui renvois ?
Ca fait maintenant des lustres qu’elle ne saisit plus ton reflet; depuis l’adolescence sa perception est flouée.
Il n’y a plus qu’à nous qu’elle montre son ventre. Sois digne de sa confiance, miroir. Pourquoi l’agrémentes-tu de poignées d’amour ? Cette protubérance abdominale qui la rend monstrueuse aux yeux du monde et qu’elle dissimule derrière des vêtements amples. Bien sûr, elle n’est pas dupe, les gens ne regardent que ça. Quand pourra-t-elle enfin porter des vêtements cintrés ? Rêver d’un maillot de bain ? Ce n’est pas toi qui essuie ses larmes dans les cabines d’essayage.

Tu es pourtant le témoin privilégié de son intimité. A la vêprée, tu assistes à son rituel quotidien, tu vois sa sueur perler pour se défaire de cette excroissance. Et chaque soir, elle se poste devant toi pendant de longues minutes, espérant un semblant de compassion. Toi,  indifférent, tu ne fais qu’amplifier ses complexes.

Je sais qu’elle te donne son ventre à examiner dès qu’elle passe devant toi. Elle le rentre, retient sa respiration, le sort, le secoue, le maltraite jusqu’à bleuir sa peau. Elle le déteste, il l’obsède.
Miroir, je sais que si tu étais doué de parole tu lui dirais à quel point elle est belle. Je sais que tu t’efforces de lui renvoyer la meilleure image d’elle même. Je sais toutes ces choses là. Ce n’est pas toi le problème. Elle doit reprendre confiance en elle. J’ignore d’où est née cette fragilité, ni même si elle a été accentuée par la presse féminine, un idéal de beauté inatteignable et des photos retouchées.

Miroir, s’il te plait, ce soir, brise-toi en mille éclats. Nous ne faisons qu’aggraver ses problèmes de représentation. Ce soir, il est temps d’en finir avec cette dysmorphophobie. Si je te demande ce sacrifice, sache qu’il en sera de même pour moi. Car quand, à travers ses yeux ou le regard de celui qui l’aimera, elle découvrira enfin que son ventre est plat et aura recouvré de l’assurance, crois-moi qu’elle n’aura que faire de son vieux T-shirt informe et qu’au mieux je deviendrai chiffon, au pire je finirai au feu. Miroir, brise-toi, nous lui devons ça.

 

Précédente publication Publication suivante

Vous Devriez Aussi Aimer


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/minuittr/public_html/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Soyez le premier à poster un commentaire

Poster un commentaire